huile moteur

Auteur  
# mercredi 09 août 2017 à 09:05 molle
bonjour
petit conseil quand au remplacement huile moteur
10/40 10/50 ??
synthétique ,semi synthétique castrol ou pas ???
suis un peu paumé
merci pour vos conseils
# mercredi 09 août 2017 à 12:38 Franck
Bonjour !
Pour ma part et depuis 1994, j'ai toujours vidangé mon Z avec de l'huile Carrefour 5w50 100 % synthèse, qui avait obtenu de très bons résultats aux analyses effectuées en laboratoire par MOTO Magazine (Le Pavé dans la Mare - FFMC - Mutuelle des Motards). Cette huile n'étant plus distribuée par la marque, je me suis rabattu sur la Shell Helix 5w40 100 % synthèse. Dans les deux cas, l'huile faisait ce pour quoi elle circule dans le carter (lubrifier, évacuer les calories, emporter les impuretés) : à chaque vidange, l'huile sortait juste assez sombre de couleur pour me prouver qu'elle remplissait son rôle de récupérer et transporter les impuretés pour nettoyer le moteur en interne, et restait encore à la fois fluide et grasse au toucher entre deux doigts pour m'assurer qu'elle restait aisément "pompable" tout en pouvant s'accrocher sur les pièces à lubrifier. Pour autant, et même si toutes les caractéristiques que tu cites me semblent convenir à nos moteurs, les réponses à la question que tu poses m'intéressent aussi car certains avis lus sur d'autres pages du web plaident pour de la semi-synthèse, voire de la 100 % minérale, même sur des moteurs de Z 1300 qui tournent sur circuit.
Bien cordialement,
Franck
# mercredi 09 août 2017 à 17:47 molle
bonjour franck
on m'avait conseillé de ne surtout pas mettre une huile 100% synthése mais une semi synthése en 10/50 ?
je pense qu'une bonne huile schell ou total semi synthése en 10/50 parait il que nos moteurs supporte mieux la semi synthése
cordialemen
thierrryt
# jeudi 10 août 2017 à 11:53 Franck
Thierry,
Je roule au quotidien toute l’année avec une béhème R1100RT qui se tape tous les petits trajets urbains et péri-urbains et les arsouilles sur les petites routes vosgiennes, par des températures qui vont de – 15°C en hiver jusqu’à + 40°C en été. Certes, mon huile moteur ne lubrifie et ne refroidit que les cylindres et l’équipage mobile du moteur (la boîte de vitesses est séparée du moteur sur mon flat-twin) ; je vidange le moulbif avec de la Shell Helix 100 % synthèse 5w40, et mon moteur n’a jamais montré de faiblesse du côté de la lubrification (température d’huile stable dans toutes les conditions de circulation). Ma béhème affiche au compteur près de deux centaines de milliers de kilomètres – mais elle en a plus dans les pattes – et les seuls bricolages auxquels je dois me livrer pour la maintenir roulante toute l’année sont des pièces de partie-cycle (roulement de couple conique, par exemple) ; je ne pense pas qu’il y ait de mauvaise huile sur le marché et que, pour un moteur qui tourne régulièrement, la différence de qualité est minime même entre une huile minérale et une huile synthétique. Le soin que je mets à choisir l’huile que j’utilise pour vidanger le moteur de ma béhème dépend surtout du fait que l’essentiel de l’usure d’un moteur se fait "à froid", c’est-à-dire au démarrage et durant les premiers kilomètres : c’est le motif pour lequel j’utilise une huile 100 % synthèse de grade 5w40 qui – avec un grade "5Winter" et selon ce que j’en ai lu sur internet – présente la meilleur capacité à rester fluide à froid pour être facilement pompée et rapidement distribuée dans tout le haut moteur. Mon Z1300 + side roulant beaucoup moins qu’à l’époque où c’était le seul véhicule familial (je n’ai eu de voiture qu’après la naissance de mon 3ème enfant), un indice de viscosité bas à froid me semble convenir aussi, puisqu’une huile semi-synthétique ou minérale plus épaisse et figée dans le carter entre deux démarrages mettrait sans doute plus de temps à être pompée et distribuée vers le haut moteur. Par ailleurs, j’observe que même les huiles de "centre auto" et d’hypermarché respectent le niveau de performance A3/A4 (usage intensif) pour le groupe A (moteurs essence), avec des spécifications API de niveau SL (c’est-à-dire bien au-delà de la spécification SE demandée pour la lubrification du moteur de la Z), et même souvent JASO MA2 (c’est-à-dire explicitement compatibles avec un embrayage en bain d’huile) : dans mon expérience, aucun élément ne confirme l’argument d’aucuns qui affirment que l’usage de ces huiles est risqué pour nos motos, car elles ne prendraient pas en compte les spécificités d’un moteur de moto (lubrification de la boîte de vitesses et embrayage en bain d’huile).
Comme le montre un test de MOTO Magazine de 2004, les fabricants d'huile ne font pas tester leur huile auto par JASO alors que certaines huiles auto pourraient passer le test sans problème ; mais ça aurait l'inconvénient pour les fabricants d'huile de faire diminuer énormément le prix des huiles moto, ce qui ne les arrangerait évidemment pas !
Tu peux sortir du doute en utilisant effectivement une huile semi-synthèse Shell ou Total, voire Leclerc (Tech9 : encore moins chère au litre, API SL, JASO MA2, 10w40), et faire tourner ton moteur régulièrement… avec une vidange par année pour le plaisir de glisser tes mains sous les dessous de ta belle et de mettre les doigts dans l’huile !
Répondre à ce message